La Passion Pour l'Information

Minusma : date du retour et nombre de soldats béninois retiré du Mali

0

Lors de son passage sur l’émission « Le gouvernement en action », le mardi 28 juin 2022, le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Aurélien Agbénonci a abordé plusieurs sujets de son département ministériel. Le patron de la Diplomatie béninoise a profité de l’occasion qui lui est offerte pour donner les raisons et la date du retrait des troupes béninoises engagées au sein de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (Minusma).

Le Bénin a décidé de rapatrier ses soldats engagés au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Une note verbale du Ministère béninois des Affaires étrangères est parvenue au secrétariat des Nations unies à New-York, fin avril 2022. Elle formule une demande de retrait de deux unités, une compagnie d’infanterie et une unité de police. Reçu sur l’ORTB, le ministre des Affaires étrangères a d’abord dévoilé l’effectif des hommes en uniforme béninois qui seront de retour au bercail, puis la date de cette opération.

« 140 hommes d’une base de la police à Kidal seront retirés d’ici novembre 2022 et 250 militaires membres d’un régiment de l’infanterie à Sénou (périphérie de Bamako) seront également retirés du Mali », a expliqué Aurélien Agbénonci. Depuis décembre 2021, le Bénin, qui était jusque-là à l’abri des attaques terroristes, est véritablement inquiété. Le Nord du pays a enregistré plusieurs attaques meurtrières, dont la dernière a été perpétrée contre le Commissairiat de Matéri occasionnant au total la mort de 02 policiers et 02 assaillants.

Pour contrer les insurrections djihadistes qui frappent à la porte du Bénin, les autorités ont annoncé des actions fortes dont le renforcement de capacité des Forces Armées Béninoises. C’est pourquoi le ministre des Affaires étrangères fait savoir que le Bénin a décidé de rapatrier ses troupes engagées au sein de la Minusma dans la perspective de sécuriser ses frontières face à la menace terroriste. Intervenant dans un contexte de retrait de la force française Barkhane du Mali, le rapatriement des troupes béninoises n’a rien à voir avec les tensions diplomatiques qui opposent Paris et Bamako depuis février dernier.

« La décision du Bénin de rapatrier l’unité de police et la compagnie mécanisée qui se trouvent au Mali n’a rien à avoir avec la question du Barkhane. (…) Nos troupes sont sous le commandement onusien. Cela n’a rien à avoir avec les difficultés entre le Mali et la France », a nuancé le ministre Aurélien Agbénonci.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More