La Passion Pour l'Information

Bénin – pension aux députés : « Ce débat n’a rien de honteux » selon la députée Sèdami Mèdégan Fagla

0

Le président Patrice Talon n’est pas favorable à une pension pour les anciens députés. Interrogée à propos de cette position du Chef de l’État, la députée de la huitième législature, Sèdami Mèdégan Fagla a déclaré que ce débat n’a rien de honteux.

L’annonce d’une proposition de loi portant octroi de pension aux anciens députés et présidents d’institution faite par le porte-parole du parlement béninois a particulièrement retenu les attentions. La polémique s’est installée après l’annonce de cette proposition de loi.

Évoquant la question lors de sa rencontre avec les Syndicats et Patronats le 26 avril dernier, le président Patrice Talon a remis les pendules à l’heure. Il n’a pas caché son opposition à l’octroi d’une pension pour les anciens députés.

Le premier magistrat béninois pense que la politique n’est pas un métier. « La pension provient de notre métier, ce pour quoi nous travaillons » estime Patrice Talon. Seulement, du côté de l’Assemblée nationale, on ne lâche pas pour autant prise.

Sur la question, la députée de l’Union Progressiste Sèdami Médégan Fagla trouve que dans certains pays, être député est une fonction et les parlementaires ont une retraite. « Il y a des pays où c’est une fonction… La majorité des pays où il y a une Assemblée …, même autour de nous, tout de suite là, les députés ont une retraite », a affirmé la parlementaire au micro de la radio Capp FM.

Pour l’élue du peuple, il ne faudrait pas clore le débat sur la question. « Donc c’est un débat qui peut se faire. Ce débat n’a rien de honteux », a-t-elle confié. Quand on lui rappelle que le chef de l’État n’approuve pas l’idée d’une pension pour les anciens députés, elle explique que Patrice Talon s’est « désengagé de ce débat ».

Mais cela ne veut pas dire que ce débat n’a pas « d’intérêt pour les députés en leur sein. Donc ils sont obligés de continuer à mener le débat », assure la parlementaire. En réalité, les discussions sur la pension aux députés ne datent pas d’aujourd’hui. Dans son intervention, l’honorable Sédami Mèdégan Fagla le confirme d’ailleurs et explique que ce débat est là depuis sans suite favorable.

« Moi je suis de la 8e législature. Les camarades qui sont là depuis plusieurs législatures, nous expliquent que ce débat c’est comme un serpent de mer qui est là depuis. Donc à chaque législature ça revient… Les députés qui constituent le mandat remettent ça à l’ordre du jour, sur le tapis. Et c’est ce qui s’est passé, C’est un débat qui était là apparemment à la 7è législature et comme le disent les collègues, ça reviendra encore à la 9è, à la 10e, etc », a clarifié la députée.

Dans un contexte où le Chef de l’État, Patrice Talon n’est pas favorable à une pension pour les anciens députés, l’on se demande si la huitième législature classera le dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More