La Passion Pour l'Information

Bénin : chez Patrice Talon, les rois plaident pour l’adoption d’une loi sur la chefferie traditionnelle

0

Le Chef de l’État, Patrice Talon a reçu en audience au Palais de la Présidence les rois du Bénin. Au centre des échanges ce jeudi 03 mars 2022, l’avancement de la mise en œuvre du statut de la chefferie traditionnelle reconnue depuis 2019 par la Constitution. Lors de ce tête-à-tête, les têtes couronnées ont plaidé l’adoption d’une loi sur la Chefferie traditionnelle.

Les rois du Bénin font du lobbying pour la reconnaissance effective de la Chefferie traditionnelle dans le pays. Au cours des entrevues à la Présidence ce jeudi, ces dignitaires ont formulé des plaidoyers à l’endroit du président Patrice Talon. Les hôtes de l’actuel locataire du Palais de la Marina ont plaidé pour le vote d’une loi et des décrets d’application en plus des dispositions de la constitution qui reconnaissent déjà les rois et chefs traditionnels.

Selon Sa majesté Gangoro Souambou, l’un des rois reçus par Patrice Talon, ce dernier a indiqué qu’une Commission sera bientôt installée. Il fait savoir que ladite Commission aura pour rôle « d’étudier tous les paramètres pour que la chefferie traditionnelle soit reconnue. Il y aura également des décrets d’application. Déjà la commission fera des propositions. Ensuite, il y aura une réunion d’ensemble pour étudier avant que ça n’arrive au parlement pour la prise de l’acte ».

Sa Majesté Gangoro Souambou évoque l’importance des décrets d’application qui seront aussi pris. Pour lui, c’est pour que « la chefferie soit un organe d’État et puisse participer au développement de la nation. Si le décret est pris, il y a des droits et des devoirs ». De son côté, le roi d’Agonli n’a pas manqué d’apprécier la réponse apportée aux préoccupations portées à la connaissance du Chef de l’État. Pour Dada Zéhè, Patrice Talon veut réformer la Chefferie traditionnelle afin de « l’amener à jouer le rôle qui est le sien ».

Le dignitaire dit ne pas douter du chef de l’Etat qui a déjà prouvé par le passé sa bonne foi en constitutionnalisant la Chefferie traditionnelle. À noter que les Chefferies traditionnelles constituent un pan important dans l’histoire de toute communauté humaine et dont celle du Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More