La Passion Pour l'Information

Bénin – Affaire faux visas équato-guinéens : voici le verdict du Tribunal de Cotonou

0

Au Bénin, 17 personnes de nationalité burkinabè et malienne ont été condamnées à 4 mois de prison ferme par le Tribunal de Cotonou ce mardi 17 mai 2022. Les prévenus sont tous accusés de détention de « faux visas équato-guinéens ».

Le tribunal de Cotonou a rendu son verdict dans l’affaire des « faux visas équato-guinéens ». En effet, ils sont au total 17 personnes de nationalité burkinabè et malienne poursuivies dans cette affaire. Selon les faits, les mis en cause avaient tenté de pénétrer sur le territoire équato-guinéen avec de faux visas et de fausses invitations.

La vigilance des autorités du pays a permis de refouler les 17 individus vers leur pays de provenance, c’est-à-dire le Bénin. Ils ont été interpellés par la Brigade Criminelle (BC) suite à une plainte du Consul de la Guinée Équatoriale.

Ensuite, les mis en cause sont placés sous mandat de dépôt après leur présentation au Procureur de la République près le Tribunal de Cotonou. Les 17 personnes de nationalité burkinabè et malienne ont de nouveau comparu devant le Tribunal de Cotonou ce mardi pour répondre aux faits qui leur sont reprochés.

À la fin des débats, le tribunal a rendu son verdict en prononçant contre eux, une peine de 12 mois de prison dont 4 fermes. Le tribunal a infligé à trois (03) autres étrangers, la même peine. Parmi les condamnés, 14 sont astreints à payer solidairement une amende d’un million de FCFA.

03 autres mis en cause devront quant à eux, payer une amende de 200.000 fcfa. La justice n’a également pas épargné le sieur Makondja, le propriétaire de la pension qui hébergeait les prévenus. Il a écopé de 12 mois de prison dont 9 fermes.

Il faut signaler que c’est le Consul de la Guinée équatoriale au Bénin qui a porté plainte contre les présumés accusés. En effet, les faux visas ont été fabriqués par des faussaires. Pour opérer, ces faussaires se sont permis d’imiter la signature du consul sur la base d’un visa authentique.

Ils offraient ce service contre de grosses sommes d’argent. Cette pratique secrète de nature frauduleuse a été découverte lors d’un contrôle au consulat équato-guinéen au Bénin sur la personne de Makondja.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More