La Passion Pour l'Information

Bénin : 5 individus arrêtés pour intronisation illégale d’un nouveau roi à Sakété

1

La police a appréhendé et placé en garde à vue cinq (05) personnes pour tentatives d’intronisation d’un nouveau roi à Sakété. Elles sont accusées de vouloir bafouer l’arrêté qui interdit l’intronisation d’un nouveau roi à Sakété, dans le département du Plateau.

L’installation d’un « roi illégal » à Sakété déjouée par les agents de sécurité. Sakété n’a pas encore connu un nouveau roi depuis le décès de l’ancien roi Oba Agbadébotèmonlè. Et pour cause, une hostilité s’est déclenchée entre les familles royales, qui réclament toutes le seul et unique trône. Dans le but de prévenir les troubles à l’ordre qui se profilaient à l’horizon, un arrêté a été pris pour interdire l’intronisation d’un nouveau.

Selon le maire Nestor Idohou, les négociations sont en cours pour trouver une solution consensuelle. C’est pour cette raison que le camp qui s’apprêtait à introniser frauduleusement un nouveau roi a été découragé. « Les négociations entre les familles royales vont se poursuivre pour qu’il y ait consensus », a-t-il martelé au micro de Frissons radio.

Rappelons, que le dernier roi de Sakété, Oba Agbadébotèmonlè est décédé le 29 octobre 2015. Un an après sa mort, un autre roi s’était autoproclamé à la tête du royaume de Sakété. Ce dernier avait été très tôt maîtrisé et ramené à l’ordre.

Le retour des vieux démons ?

Ce n’est pas la première fois qu’un nouveau roi est installé illégalement à Sakété. L’installation du roi d’Illasso, Oba Adé Kpadawalé dans ses attributs s’est déroulée dans l’illégalité et sans le consentement des familles royales de Sakété en 2016.

Le présumé nouveau roi de l’époque, le nommé Adéhoumi Kiffouli ne serait pas un digne héritier « Arolé oba » du trône du vénérable fondateur Otchoukpa mais plutôt un dignitaire « Adjanan » du culte « Oro ». A ce titre, il ne saurait prétendre au trône de roi.

Pour rappel, par une correspondance en date du 28 avril 2016 adressée au maire de la commune de Sakété, le doyen de la collectivité Idagbao Iwayé Omo Obama Otchoukpa, Ogoundele Chanou sollicitait l’autorisation de la municipalité pour la tenue de la cérémonie d’intronisation du nouveau roi d’Illasso, Adé Padawalé.

Prenant acte de la lettre, l’autorité municipale a, dans l’optique de garantir la quiétude des populations locales, convié toutes les familles royales de Sakété, les sages et les personnes ressources de la commune à une importante séance d’échanges et de concertation le 4 mai 2016. Il a été rappelé au cours de la séance, les conditions et les procédures d’intronisation d’un nouveau roi, la place qu’occupe le village d’Illasso dans l’histoire du royaume de Sakété. De même, les circonstances dans lesquelles le nommé Adehoumi Kiffouli voudrait prétendre au trône étaient au cœur des échanges.

Une intronisation frauduleuse.

Selon la genèse du royaume de Sakété, le roi fandateur Otchoukpa est parti d’Illasso pour installer son trône à Sakété et depuis, Illasso n’a jamais eu de roi et ne saurait l’avoir car étant une localité du royaume. Ainsi, au regard de l’incompatibilité du poste de « Adjanan » et de celui du roi, les familles royales et sages de Sakété ont à l’unanimité rejeté l’intronisation d’un quelconque roi à Illasso.

Le nommé Adéhoumi Kiffouli se serait servi de Monsieur Ossangnibi Ambaliou, membre du comité ad’hoc d’appui à l’organisation des obsèques du roi Agbadébotèmonlè, pour porter argent et boissons au domicile de quelques sages afin de bénéficier de leur soutien dans sa mesquinerie.

C’est donc dans l’optique d’éviter une situation conflictuelle susceptible de mettre en péril la paix et la quiétude des populations de Sakété, le maire a notifié, par correspondance N°115/255/SG-SAG-SASCS en date du 6 mai 2016, son refus d’autoriser ledit projet d’intronisation.

Le roi est désigné après consultation du Fâ. Une fois désigné, le nouveau roi est gardé trois mois durant au couvent pour suivre les rituels avant d’être présenté à la population avec son nouveau nom de roi.

1 commentaire
  1. MHD-KAMILOU Olouchegoun OGOUGBE dit

    Trop de désordres dans ma chère commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More