La Passion Pour l'Information

« Sans capote tout capote », Angela Kpeidja sur l’éducation sexuelle des jeunes filles

0

Dans une déclaration publiée sur sa page Facebook ce vendredi 24 décembre 2021, l’auteure de l’ouvrage « Bris de silence », Angela Kpeidja a prodigué des conseils à l’endroit des parents en matière de l’éducation sexuelle des jeunes filles.

Le dialogue entre les parents et leurs enfants concernant la sexualité relève d’une importante légitime. C’est ce qui ressort de la déclaration de la journaliste Angela Kpeidja qui donne de précieux conseils sur le sujet. « Sans capote tout capote », conseil la journaliste à la jeunesse.

En premier lieu, Angela Kpeidja raconte le témoignage d’une jeune fille qui est testée positive à 18 ans pour avoir été victime de « quelques manifestations cutanées banales », faute de conseil d’éducation sexuelle de la part de ses parents. Elle précise qu’à partir de 17 ans, la jeune fille « n’avait pas vite eu ses menstrues », contrairement à ses amies qui avaient déjà passé ce cap.

cleaner ad

En se basant sur les conseils de ses amies, Angela Kpeidja fait savoir que la jeune fille a pris la décision de « faire l’expérience du sexe pour susciter cet écoulement sanguin qui, selon elle, l’affranchirait de l’autorité parentale ». Dans ses explications, la journaliste Angela Kpeidja confie que la décision de la jeune fille finira par prendre un autre écho sexuel.

« Le choc est grand, lorsqu’elle m’avoue que c’est au détour de la fête de Noël, qu’elle a eu ses premiers rapports sexuels sous l’emprise de l’alcool, de la drogue et des conseils de ses amies. Georgette aura bien plus tard ses règles », raconte Angela Kpeidja.

Au regard des vécus de la jeune fille, Angela Kpeidja suggère que les parents doivent échanger avec leurs enfants en fournissant des informations utiles sur la sexualité une fois que les enfants ont déjà l’âge de raison.

« En réalité, il n’y a aucun mal à dialoguer avec son enfant et à lui donner les informations liées à la sexualité avec les mots adaptés à son âge. Ce que nous n’osons pas dire à nos enfants, ils l’apprennent dans la rue et aujourd’hui sur internet » a-t-elle conseillé.

Pour l’auteure de l’ouvrage « Bris de silence », la solidarité parentale est important « pour un changement de paradigme dans l’éducation sexuelle » de la jeunesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More