La Passion Pour l'Information

Égypte : plus de 40 personnes décédées DANS l’incendie d’une église

0

Ce dimanche 14 août 2022, un incendie s’est déclenché durant une messe dans une église d’un quartier populaire du Caire, faisant au moins 41 morts et des blessés graves. Le Parquet égyptien a annoncé avoir ouvert une enquête et dépêché des équipes sur les lieux.

La plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient avec 10 à 15 des 103 millions d’Égyptiens est endeuillée après un violent incendie qui s’est déclaré en pleine messe dans une église à Imbaba, un quartier du Caire. Quelque 5 000 personnes y étaient réunies ce dimanche. Selon les informations de RFI, l’accident est dû à un court-circuit dans un générateur. Suite à une coupure de courant, le sacristain a mis en marche un générateur qui a pris feu quand l’électricité est revenue. Le sinistre s’est étendu aux bancs et a rapidement encerclé les fidèles qui assistaient à la messe.

L’incendie s’est aussi étendu au premier étage où se trouve une garderie pour enfants dont beaucoup sont morts. Au moins 41 personnes ont perdu la vie dans cet incendie, des dégâts matériels et des blessés évacués à l’hôpital par des ambulances dépêchées sur les lieux par le ministère de la Santé. Le Parquet égyptien a annoncé l’ouverture d’une enquête et envoyé sur place une équipe.

cleaner ad

Des mesures prises par l’État

Selon la députée d’Imbaba, Nachwa al Dib, « Cet incident n’a rien de terroriste ou d’extrémiste ». Il a fallu des heures d’intervention des secours pour maîtriser le feu. Le président Abdel Fattah al-Sissi a déclaré avoir « mobilisé l’ensemble des services de l’État pour que toutes les mesures soient prises ». Le dirigeant égyptien a par ailleurs indiqué avoir « présenté ses condoléances par téléphone » au pape copte Tawadros II, à la tête de la communauté chrétienne d’Égypte depuis 2012.

L’église Abou Sefein victime de l’incendie et basé à Imbaba, un quartier du Caire est en réalité un immeuble servant de centre cultuel et regroupant une église, une garderie, des cliniques, des classes de renforcement scolaire, etc. Des services qui étaient prodigués aux fidèles coptes, mais aussi aux habitants musulmans du quartier populaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More