La Passion Pour l'Information

DJ Arafat : un féticheur cite les trois commanditaires de son meurtre

0

En Côte d’Ivoire, un féticheur sort de sa cachette et avoue être responsable de la mort de DJ Arafat. La star du coupé-décalé était décédé dans un accident dans la nuit du dimanche 11 à lundi 12 août 2019 à Abidjan en Côte d’Ivoire.

De nouvelles révélations sur la cause du décès accidentel de l’Ambassadeur ivoirien du coupé-décalé, DJ Arafat. Un féticheur a craché ses vérités sur les circonstances de la mort de l’artiste ivoirien. Selon les informations d’Abidjan Show, le féticheur aurait avoué, sous couvert de l’anonymat, avoir reçu de l’argent de la part de trois jeunes pour provoquer le tragique accident de DJ Arafat.

« C’est le 10 août que trois jeunes hommes sont venus me voir et m’ont dit qu’ils voulaient en finir avec quelqu’un qui les a mis en colère ces derniers temps. Ils m’ont dit qu’ils voulaient qu’il ait un accident qui le rendrait incapable de marcher ni de chanter. Tout ce dont j’avais besoin d’eux était une photo de la personne », a-t-il déclaré.

Je ne savais pas

Le féticheur dit être à l’origine du meurtre accidentel de DJ Arafat. « Quand ils ont apporté la photo, j’ai causé l’accident. Au début, je ne connaissais pas la personne sur la photo. Je pensais qu’il était un voleur et un toxicomane qui dérange les gens de son quartier. C’est jusqu’à ce que je voie son image à la télévision que je réalise que j’ai fait quelque chose de mal. Je ne savais pas qu’il était si populaire », a-t-il avoué.

« L’intention était de lui faire avoir un accident et non de le tuer. Je ne sais pas s’il est vraiment mort de l’accident ou pas, mais je me sens mal d’avoir fait cela », a-t-il regretté. La mort de DJ Arafat, une des plus grandes stars de la musique africaine, avait créé de l’émoi et consternation en Côte d’Ivoire. DJ Arafat avait débuté au début des années 2000 comme DJ dans les clubs de la rue Princesse à Yopougon, un des hauts-lieux de la nuit abidjanaise, et s’était rapidement fait connaître.

DJ Arafat est mort à 33 ans était. Bad boy au physique de beau gosse, le côté sulfureux de DJ Arafat lui a d’ailleurs valu d’être qualifié par les médias locaux de « Booba ivoirien ».

crossorigin="anonymous">

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More