La Passion Pour l'Information

Bénin : triste nouvelle pour Sabi Sira Korogoné, président d’honneur du Mouvement populaire de libération, MPL

0

Le président d’honneur du Mouvement populaire de libération (MPL), Sabi Sira Korogoné a annoncé le décès de sa mère ce lundi 23 janvier 2023.

Sabi Sira Korogoné est en deuil. Très tôt ce lundi, le président d’honneur du MPL et l’homme à l’origine de l’initiative de Nikki a changé sa photo de profile en une image de deuil avant de la changer par la photo d’une femme.

Selon les informations de TRIOMPHE MAG, il annonce ainsi la mort de sa mère. “Je voudrais présenter à Sabi Sira Korogone et à toute sa famille mes sincères condoléances pour la perte brutale de maman. Puisse l’âme du l’illustre disparu repose en paix. Adieu Maman Korogoné”, a écrit Guy Chaffa, membre du parti Bénin : triste nouvelle pour Sabi Sira Korogoné, président d’honneur du Mouvement populaire de libération, MPL sur sa page Facebook.

Sabi Sira Korogoné condamné , fini l’initiative de Nikki ?

Incarcéré le 28 septembre 2018 par l’Office central de la répression de la cybercriminalité (Ocrc) pour des propos d’incitation à la violence et présenté au procureur le mardi 2 octobre 2018, le porte-parole de l’Initiative de Nikki, Sabi Sira Korogoné a été libéré le dimanche 02 juin 2019.

Il avait été condamné à 12 mois de prison ferme avant que sa peine ne soit réduite par la Cour d’Appel de Cotonou à 8 mois de prison. Sabi Sira Korogone était poursuivi par le ministère public, pour diffusion sur les réseaux sociaux de propos d’incitation à la haine et à la violence, incitation à la rébellion, injures avec une motivation raciste suite à la réunion de l’« Initiative de Nikki » en début septembre 2018.

Depuis sa libération, l’homme reste dubitatif sur la poursuite ou non de l’Initiative de Nikki. « La prison n’est pas un endroit où se retrouvent uniquement des divorcés sociaux. En prison, j’ai rencontré que des hommes et non des animaux. J’ai connu les problèmes que certains de nos compatriotes en prison connaissent tous les jours », a-t-il confié.

Mais il reste dans un combat au nom du peuple. « Je ne pense pas qu’à moi. Je pense au grand nombre. Si ce n’était que moi, le combat dans lequel je me suis engagé n’était pas utile. Je pense que nous avons un seul pays qui mérite qu’on s’occupe de lui. », avait-t-il affirmé dans un entretien sur la radio Soleil Fm à l’époque.

crossorigin="anonymous">

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More