La Passion Pour l'Information

Bénin : Patrice Talon justifie la sélection des 26 trésors royaux restitués par la France

0

Le Chef de l’État Patrice Talon a justifié le choix des 26 biens culturels restitués par la France au cours de la cérémonie d’accueil des 26 œuvres des trésors royaux d’Abomey au palais de la Marina, tenue ce mercredi 10 novembre 2021.

Le retour au bercail des 26 trésors royaux a été effective dans la journée de ce mercredi, après un long processus. Mais contre toute attente, ce retour des œuvres suscite déjà de diverses opinions dans le rang de la population qui se demande pourquoi est-ce qu’il est seulement question de 26 œuvres du royaume d’Abomey alors qu’il y a eu plusieurs autres royaumes dont les œuvres se retrouvent en France.

Le Chef de l’État, le président Patrice Talon a justifié le choix des 26 œuvres du royaume d’Abomey restituées par la France. Selon lui, le Bénin n’a pas été associé à la sélection des 26 trésors royaux d’Abomey, restitués par la France. Il fait savoir que seule la France a décidé du choix des objets qui devront être restituées suite à la demande de restitution.

“Nous aurions pu composer le lot autrement”

« Si nous avions été associés, nous aurions pu composer le lot autrement de sorte à avoir les objets de tous les royaumes ayant existé sur le territoire. Pour autant, nous n’avons pas boudé notre plaisir puisque le tabou de la restitution est brisé », a déclaré Patrice Talon.

À l’issue de cette cérémonie d’accueil desdites œuvres, le premier citoyen béninois a également rendu hommage à tous les royaumes qui ont œuvré pour la gloire du pays notamment celui d’Abomey, de Porto-Novo, d’Allada, de Nikki, et de Kouandé. Pour Patrice Talon, « Le retour de ces œuvres intervient sous le signe de la renaissance du Bénin ».

La première autorité du Bénin a fini par conclure que le retour des 26 trésors royaux, pillées par la France lors de la période coloniale symbolise la grandeur du Bénin qui a toujours jailli dans l’histoire des royaumes du pays qui l’ont organisée. « Le Bénin est grand des royaumes qui l’ont constitué. Ce retour des œuvres témoigne de ce que nous avons été par le passé, de ce que nous avons connu, la grandeur », a conclu Patrice Talon.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More