La Passion Pour l'Information

Bénin – Législatives 2023 et LEIP: Patrice Talon ordonne la reprise des travaux effectués par l’ANIP

0

Suite aux imperfections notées dans la réalisation de la liste électorale informatisée provisoire (LEI) affichée dans les centres de vote, le président Patrice Talon a tenu une rencontre avec les responsables de l’ANIP et des personnalités ayant fait des observations sur la liste. Au terme des échanges, le Chef de l’État a ordonné à l’ANIP l’affichage de la liste de 2021 et la reprise des opérations de correction.

À quelques mois des législatives de janvier 2023, le président Patrice Talon ordonne la reprise du travail de l’ANIP en ce qui concerne la Liste Électorale Informatisée Provisoire (LEIP). En effet, suite aux anomalies signalées par un député du parti Bloc Républicain sur la liste électorale informatisée provisoire, le président Patrice Talon a convoqué le mardi 20 septembre dernier au palais de la présidence une séance de travail avec les responsables de l’agence nationale d’identification des personnes (ANIP) et des acteurs politiques qui ont fait des observations sur la liste.

cleaner ad

Cette réunion a permis au Chef de l’État d’écouter les deux parties. Les irrégularités évoquées par certains acteurs politiques sont dues au fait que plusieurs inscrits qui ont confirmé leur poste de vote lors de la dernière opération, se retrouvent étrangement affecter à d’autres postes de vote situés bien loin de leur résidence. La situation a été assez frappante dans le 14e circonscription électorale, notamment dans la Commune de Copargo. Face à la gravité de l’irrégularité, le député du parti Bloc Républicain, Assan Seïbou a dû saisir par correspondance le gestionnaire mandataire de l’ANIP.

À titre indicatif, il a évoqué le cas du poste du village de Babanzaouré qui avait, d’après lui, environ 300 inscrits au moment des confirmations. Ce poste se retrouve avec plus de 1000 inscrits. « Les plus de 700 supplémentaires viennent de Zongo, de Toungouli, et même, de postes de vote de l’arrondissement de Singré » a souligné le parlementaire. Pendant ce temps, poursuit le député, le poste de Zongo passe de plus de 1000 à 700 inscrits environ, une réduction de plus de 300 inscrits.

Après avoir pris connaissance des irrégularités évoquées par les acteurs politiques, le chef de l’Etat, Patrice Talon a demandé au Gestionnaire mandataire de l’Agence Nationale d’Identification des Personnes (ANIP) de faire afficher la liste électorale de 2021. Selon l’actuel locataire du Palais de la Marina, cette liste n’avait posé aucun problème. L’adoption de cette liste selon Patrice Talon annule de fait, les transferts maladroits effectués par l’ANIP.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More