La Passion Pour l'Information

Bénin : l’ancien président Boni Yayi lance un appel aux Chrétiens du monde

0

Dans sa peau de pasteur, l’ancien président béninois Thomas Boni Yayi s’est adressé aux chrétiens du monde et d’Afrique. À travers un post publié sa page Facebook ce lundi 22 août 2022, l’ancien président de la Banque ouest-africaine de Développement (BOAD) a invité les uns et les autres à partager la Bonne nouvelle et incarner les valeurs du Saint-Esprit.

Thomas Boni Yayi se met dans la peau de prédicateur. Dans son message, l’ex-chef de l’État béninois convie la communauté chrétienne du monde et d’Afrique à incarner « l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance, etc. (Galates 5:22) ». Pour Boni Yayi, « Nous sommes créés à l’image de Dieu pour être la lumière des Nations. (Esaïe 49 v 6) ». « Mais l’homme s’éloigne de sa destinée », a-t-il déclaré.

Le nouveau médiateur de la CEDEAO en Guinée lance un appel aux chrétiens du monde sur l’importance de la mise en application des valeurs du Saint-Esprit pour guérir certains maux qui minent l’humanité. « Le gouverneur de l’Univers déclare qu’il cherche un serviteur pour intercéder en faveur de ce monde gravement malade. Cela indique combien de fois la prière tient Dieu à cœur. De génération en génération, d’âge en âge, Dieu a toujours suscité des Hommes comme Abraham le Père de la foi, Moïse, David pour guérir et libérer leurs pays de l’idolâtrie, des idoles et offrir aux âmes la liberté, les bénédictions en matière de Paix et de prospérité. Par des intercessions des Hommes qui partagent le fruit du Saint-Esprit et tournent dos aux péchés mortels, Dieu offre des merveilles à leurs pays », a enseigné Thomas Boni Yayi.

cleaner ad

«La voix spirituelle est la solution à nos tentations»

D’un autre côté, Thomas Boni Yayi révèle que « depuis la chute d’Adam et d’Eve, en passant par les deux guerres mondiales, l’humanité vit dans l’incertitude, sans gouvernail ». Malgré les efforts consentis, certaines institutions onusiennes peinent à résoudre les conflits et crises qui sévissent dans certains États, constate Boni Yayi qui justifie sa thèse religieuse. « En ce moment de fin du monde, les institutions onusiennes en dépit de leurs efforts, ont atteint leurs limites et par le droit de veto de cinq pays du conseil de sécurité, elles sont incapables d’arrêter les crises sanitaires, climatiques, sécuritaires…, et d’imposer l’amitié des Peuples (la crise Ukrainienne, les conflits internes et entre États en Afrique, et autres etc en sont des preuves). Elles ne sont pas aidées par les institutions comme l’OTAN pour instaurer la paix et la quiétude dans le monde », a fait savoir l’ancien président béninois.

En s’appuyant sur des versets bibliques, Boni Yayi indique que « la voix spirituelle est la solution à nos tentations. (Zacharie 4 v 6) ». Ancien président de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), Boni Yayi avait souhaité s’engager dans un projet sacerdotal qui est d’évangéliser le monde après sa carrière politique. Il serait en train de concrétiser son rêve au regard de ses enseignements bibliques.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More