La Passion Pour l'Information

Bénin : après son doctorat, Florent Hessou veut créer une école de sorcellerie

0

Florent Eustache Hessou, le désormais Docteur en Socio-Anthropologie, envisage créer une école de sorcellerie au Bénin. Une initiative qui intervient suite à la soutenance de thèse de l’impétrant sur le thème « Représentations sociales de la sorcellerie (AZE) chez les fon du Sud-Bénin ».

Après avoir travaillé sur la sorcellerie, Florent Eustache Hessou a indiqué qu’il n’était pas un sorcier, mais le but de sa recherche consiste à déconstruire ou à désacraliser la sorcellerie afin de lui donner un caractère scientifique. C’est pourquoi, l’impétrant compte bientôt créer une école de sorcellerie au Bénin pour rendre accessible à tous ce type de connaissance par le biais de ses résultats des travaux de recherche. « À la fin du mois, je crée mon école de sorcellerie », a-t-il confié au micro de Jocia Media, juste après la soutenance.

A lire aussi : «Je ne suis pas un sorcier», Florent Hessou répond à la polémique sur sa thèse de doctorat

Il indique que le but de cette école ne s’inscrit pas dans une démarche de formation des individus à devenir un sorcier. « Cette école va enseigner les sciences que je viens de découvrir dans ma thèse afin que personne ne soit ni bourreau ni victime », confie Florent Eustache Hessou. Selon les clarifications du nouveau docteur, l’école s’efforcera à dispenser des savoirs pour que celui qui y fréquente soit de façon sérieuse, au top des mobiles de cette nouvelle science en gestation. Tout ceci, pour que « personne ne lui nuise et que lui-même ne nuise à personne ».

À en croire Florent Hessou, il est capital de se pencher sur le côté positif de la sorcellerie et de le mettre au service du développement. « Moi j’ai démontré dans ma thèse qu’on peut utiliser les côtés positifs de la sorcellerie. J’ai découvert dans ma recherche qu’en réalité une sorcière est une personne qui a des connaissances, c’est quelqu’un qui connaît beaucoup de chose », a-t-il clarifié.

A lire aussi : Bénin : Azé Houndio, cette sorcellerie qui vous transmet des virus comme le VIH Sida

Pour Dodji Amouzouvi, Directeur de thèse, le nouveau docteur s’est montré déterminer pour finaliser ce sujet de recherche. « Je me rappelle encore des premières discussions que nous avions eues. Je me rappelle ses hésitations, sa détermination… », a dit le Professeur titulaire de sociologie-anthropologie des universités du Cames.

Il précise que ce sujet avait déjà été abandonné par deux autres doctorants, mais le courage de l’impétrant a conduit à des résultats satisfaisants au regard de ses efforts. « L’histoire de la sorcellerie et moi en science, c’est une histoire compliquée. Il n’est pas la première personne à prendre ce sujet. C’est la troisième personne, les deux autres ont abandonné, on en sait pas pourquoi », a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More