La Passion Pour l'Information

Législatives de 2023 au Bénin : Habib Ahandéssi fustige la “non délivrance” des quitus fiscaux

0

Habib Ahandéssi, président d’honneur du parti socialiste révolutionnaire s’est prononcé sur la lenteur observé dans la délivrance des quitus fiscaux, l’une des pièces maitresses composant les dossiers de candidature aux législatives de 2022. Le jeune acteur politique qui se fait appeler Le Révolutionnaire a donné sa position le dimanche 30 octobre 2022 sur l’émission “Dimanche, C’Politique”.

En prélude aux législatives u 8 janviers 2022, Habib Ahandéssi Le Révolutionnaire fat partie de ceux qui pensent que pour la première fois depuis 2016, les béninois sont train d’espérer une élection beaucoup plus transparente et libre où tous les acteurs sont présents. “Depuis l’avènement du régime de Patrice Talon , nous n’avons jamais eu droit à une élection où tous les acteurs sont présents”, a-t-il déclaré.

Pour le président d’honneur du mouvement socialiste révolutionnaire, “On a toujours créé quelques chose pour écarter une partie de la classe politique”. Il soutient que “parmi les éléments créés entre temps, il y a la question du quitus fiscal”. “Pour les communales, cette histoire de quitus fiscal a été écartée, je ne sais pas pourquoi on le ramène et que cela crée aujourd’hui de l’exclusion au sein de la classe politique”, s’interroge -t-il.

Habib Ahandéssi valide l’imposition du quitus fiscal

Visiblement, Habib Ahandéssi pense que la philosophie du quitus fiscal est très bonne car, dit-il tous citoyen doit être réglo vis-à-vis de l’impôt, vis-à-vis du fisc. “Mais quand c’est utilisé comme outils d’exclusion politique, ça devient un problème. Nous sommes à quelques heures et pourtant, beaucoup d’acteurs politiques, candidats aux élections législatives n’ont pas leur quitus fiscal” a-t-il déploré.

“Nous sommes face à un dispositif un peu plus technique. Malheureusement, les citoyens n’ont pas les outils nécessaires pour analyser les contours. Vous savez, on te dire, nous avons identifié telle entreprise, vous avez été en collaboration avec tel groupe, on a identifié telle entreprise, il y a telle situation, on te perd tout le temps.

On peut même soulever le problème à quelques heures comme ce que nous sommes en train de voir actuellement, et on te fait sortir des documents, des instructions, le temps pour toi de te mettre en règle, et bien on sera déjà à terme du calendrier établit par la Céna et vous ne pouvez pas déposer vos dossiers pour les élections.

Habib AHandéssi

Pour ces détails et pour bien d’autres encore, Habib Ahandéssi soupçonne qu’il pourrait s’agir d’une méthode d’exclusion. “On crée des situations pour empêcher une partie de la classe politique d’aller aux prochaines élections”, a-t-il lâché sur le plateau de télévision.

Démarré le vendredi 28 octobre 2022, le dépôt des dossiers de candidatures prend fin le mercredi 2 novembre 2022 à la commission électorale nationale Autonome (CENA). Pour le moment, aucun candidat n’a encore déposé de dossier à la CENA. Ils attendent certainement le dernier jour voire la dernière heure pour se présenter.

crossorigin="anonymous">

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More