La Passion Pour l'Information

« Le Bénin compte sur son sol, 1778 réfugiés et 586 demandeurs d’asile », Alassane Seidou

0

À l’instar des autres pays du monde, le Bénin célébrait ce lundi 20 juin 2022, la journée mondiale des réfugiés. Dans une déclaration faite à l’occasion de cet événement, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Alassane Seidou a notamment dévoilé le nombre de réfugiés dans le pays et des efforts du gouvernement béninois pour leur faciliter l’accès à l’asile.

L’édition 2022 de la journée mondiale des réfugiés est placée sous le thème « Le droit de demander l’asile ». À l’occasion, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique a révélé l’effectif des réfugiés sur le territoire béninois ainsi que des efforts du pouvoir en place pour la protection et la promotion du droit de demander l’asile.

Dans sa déclaration, Alassane Seidou, a fait remarquer qu’à ce jour « le Bénin compte sur son sol, 1778 réfugiés et 586 demandeurs d’asile ». « Actuellement, 586 dossiers de demande d’asile sont étudiés », a-t-il confié. Toutes ces personnes dira-t-il, jouissent de « l’hospitalité légendaire » qui caractérise le Bénin et bénéficient de la protection. Pour obtenir un statut de réfugié au Bénin, les réfugiés doivent remplir un certain nombre de formalités. Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique rassure de la vélocité du processus.

L’engagement du Bénin à respecter le droit d’asile

« Tout demandeur d’asile obtient au lendemain de sa demande une attestation d’asile dûment signée qui lui permet de s’identifier et de circuler librement en attendant l’examen du fond de son dossier » a déclaré Alassane Seidou. Quand l’étranger arrive à obtenir le statut de réfugié, il a droit à une carte de réfugié. L’obtention de ce papier lui permet de circuler librement dans le pays et de « bénéficier de quelques services sociaux de l’État béninois dans les limites des textes en vigueur », précise l’autorité ministérielle.

Le patron de la sécurité intérieure fait savoir que le Bénin continuera à respecter le droit d’asile. C’est pourquoi, le ministre Alassane Seidou a dans sa déclaration, rassuré la communauté internationale de la détermination du Bénin à continuer par respecter le principe de non-refoulement en accordant l’asile à tout réfugié qui en formule la demande dans le respect des lois en vigueur. Il faut signaler qu’un passeport ou un titre de voyage de la convention est délivré aux réfugiés qui font la demande d’asile.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More