TRIOMPHE, parce que l'information, C'est Le Pouvoir

Exprime le meilleur de toi avec Moov Africa

TRIOMPHE NETTOYEURS
TRIOMPHE NETTOYEURS

“Je ne compte pas gracier Reckya Madougou”, l’avis tranché de Malick Gomina sur ce refus de Patrice Talon

0

Au lendemain de la ènième rencontre du président Patrice Taon et le parti Les Démocrates présidé par Boni Yayi, le député Malick Gomina a exprimé son avis tranché sur le refus du président Patrice Talon de gracier l’opposante Reckya Madougou.

La longuement attendue rencontre entre le président Patrice Talon et l’ancien président Boni Yayi a finalement eu lieu le lundi 27 novembre 2023. Au cours de cette séance de travail, le président du parti Les Démocrates a obtenu gain de cause sur certains points, alors que d’autres demandes ont rencontré un refus catégorique de la part du chef de l’État.

Lors d’une conférence de presse tenue dans la nuit du lundi 27 novembre, Les Démocrates ont fait savoir qu’ils étaient parvenus à un accord sur quatre points. Ces accords témoignent d’une avancée dans les négociations entre les deux parties.

Cependant, trois points ont été refusés par le président Patrice Talon, ce qui a suscité des réactions de la part des membres du parti Les Démocrates. Commentant la rencontre, le député Malick Gomina a souligné que l’ancien président Boni Yayi ne bénéficiera plus de refus polis de la part du chef de l’État.

Boni Yayi plaide pour la libération de Reckya Madougou

L’un des points sur lesquels les deux hommes ont divergé est la situation des personnalités politiques, en particulier celle de l’ancien ministre Reckya Madougou. Boni Yayi a plaidé pour la libération des détenus politiques, y compris celle de Reckya Madougou, en demandant pardon au président Talon.

Cependant, la réponse de ce dernier a été ferme et sans équivoque. Il a affirmé qu’il ne prévoyait pas de gracier Reckya Madougou, soulignant l’importance de rendre des comptes pour les actes posés.

« Monsieur le Président Boni Yayi, je vous ai déjà dit que je ne compte pas gracier Reckya Madougou », a dit Patrice Talon lors de sa rencontre avec l’ancien président Boni Yayi ce lundi 27 novembre 2023 à la présidence de la République selon les propos rapportés par Bip Radio.

Malick Gomina recadre Boni Yayi

Cette décision a suscité des réactions, notamment du député Malick Gomina , ancien maire de la Commune de Djougou. Selon lui, cette rencontre rappelle au président Boni Yayi les limites de son engagement au sein des Démocrates. Il a souligné que désormais, Boni Yayi ne bénéficiera plus de refus polis de la part de Patrice Talon. En tant qu’acteur politique, il sera traité en conséquence.

« Il n’aura plus droit à des refus polis. Etant acteur, il sera ainsi traité« , a martelé Malick Gomina. Il ajoute qu’à travers ce refus catégorique, “le président de la République a rappelé que la Marina n’était pas vacante”, a-t-il soutenu selon des propos relayés par Peace fm.

Malick Gomina a également affirmé que les personnes concernées par la situation des personnalités politiques devraient trouver d’autres voix, moins politiquement engagées, pour plaider leur cause et obtenir le pardon de leurs fautes sans passer par l’ancien président Boni Yayi.

Cette rencontre entre Patrice Talon et Boni Yayi a démontré la fermeté du président de la République, rappelant ainsi que la Marina n’est pas vacante. Les discussions se poursuivent entre les deux parties, mais il est clair que certaines demandes ont déjà rencontré une fin de non-recevoir.

Toutefois, au regard des propos de Malick Gomina, peut-on dire que Boni Yayi est désormais indésirable à la présidence de la républicaine et peut-être même la pomme de discorde ?

TRIOMPHE NETTOYEURS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

triomphemag.com mgid.com, 719515, DIRECT, d4c29acad76ce94f google.com, pub-2441454515104767, REVENDEUR, f08c47fec0942fa0