La Passion Pour l'Information

« J’ai reçu des gifles célestes », le chanteur KS Bloom étale ses déboires à Dakar

0

Le célèbre chanteur ivoirien KS Bloom a révélé, ce jeudi 17 novembre 2022, avoir été battu par des policiers à l’aéroport de Dakar. À travers un direct Facebook, l’artiste a expliqué ses déboires et fait savoir que les faits se sont produits le jeudi 10 novembre 2022, alors qu’il était en business class.

Violenté par des agents de police à l’aéroport de Dakar, la capitale sénégalaise, le chanteur de gospel, KS Bloom est monté au créneau ce jeudi pour raconter sa mésaventure et dénoncer l’attitude des flics sénégalais envers lui. À travers un direct sur sa page Facebook, l’artiste confie qu’il était en business class tandis que son équipe se trouvait en classe économique. Arrivé à Dakar, l’artiste se trouvait devant son équipe.

Alors tout serait parti d’une question posée par un policier. Ce dernier lui demande l’hôtel où il sera logé. L’artiste lui répond qu’il ne le sait pas encore puisqu’il n’a pas discuté du contrat justifiant son arrivée sur le territoire sénégalais. L’agent lui dit alors de se mettre sur le côté et KS Bloom s’exécute.

« A un moment donné, le monsieur me dit, il se lève un coup, Monsieur, quittez là’. Étonné dans ma position puisque c’est toi-même qui m’a dit de me mettre sur le côté où je suis. Je lui demande Monsieur ‘vous avez un problème avec moi ? J’ai pas fini ma phrase le monsieur sort de sa cabine, il vient il me pousse. Il me pousse devant tout le monde. J’étais tellement choqué, je n’ai rien dit, c’est les gens qui étaient en train de faire leur check. C’est eux qui disent que ‘mais quand même c’est un artiste et tout, vous n’avez pas le droit de le pousser. Le monsieur retourne en cabine, je ne l’ai pas insulté, je ne lui ai pas adressé la parole, quand il m’a poussé je ne l’ai pas poussé. Tout ce que j’ai fait c’est baisser la tête en attendant que mon équipe arrive » a-t-il déclaré, tout en ajoutant que d’autres policiers l’ont giflé à plusieurs reprises par la suite.

«Des gifles célestes»

« Les policiers sont venus m’attraper, l’autre a pris mon pied, l’autre a pris mon bras, ils m’ont tiré pour me faire rentrer dans le bureau de force. Arrivée à l’ascenseur, ils disent à mon équipe de prendre les escaliers. Il me dit, tu seras le seul à répondre de tes actes. Des propos qui m’ont étonné et je me demande si c’est à moi qu’ils ont parlé comme un chien, c’est moi qu’ils ont poussé, c’est moi qu’ils ont brutalisé et que c’est également moi qui a été giflé. C’est dans le bureau du commissaire que j’ai reçu des gifles célestes que je n’oublirai certainement jamais », a déploré le rappeur gospel KS Bloom.

Ce n’est heureusement que suite à l’intervention d’un autre artiste sénégalais qu’il a été libéré. Depuis lors, des voix appellent les autorités à se saisir du dossier pour que justice soit faite à l’artiste. Pour heure, on ignore si l’intéressé a saisi la justice, car il est retour en Côte d’Ivoire, son pays. Récemment, le chanteur KS Bloom avait eu des démêlés avec des organisateurs de spectacle au Cameroun.

crossorigin="anonymous">

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More