La Passion Pour l'Information

Bon à savoir : à partir de quel âge peut-on donner un comprimé à un enfant ?

0

Pour préserver la santé de leurs enfants et prévenir certaines maladies, des parents sont souvent tenter de donner des comprimés aux enfants parfois même aux bébés. Mais à partir de quel âge peut-on donner un comprimé à un enfant ?

Certains médicaments ne sont disponibles que sous la forme de comprimés ou gélules à avaler. Il faut alors que votre enfant soit assez grand, et surtout prêt, pour éviter qu’il ne s’étouffe. A partir de quand peut-on lui donner un comprimé à avaler ?

A partir de quel âge donner un comprimé à avaler ?

De manière générale, un enfant n’est pas capable d’avaler un comprimé avant l’âge de 6 ans. Il y a toutefois des exceptions, puisque certains sont à l’aise avec les comprimés ou gélules. En outre, il existe des « mini-comprimés », qui peuvent être donnés dès l’âge de 6 mois. Dans tout les cas, il faut que cela se fasse sous la surveillance d’un adulte, pour éviter tout risque d’étouffement.

Peut-on écraser son médicament ?

Quand la mission « gobage » est sans succès, certains parents décident alors de passer au plan B, en broyant ou vidant le comprimé de sa substance pour le donner de manière détournée. Attention, ce n’est pas toujours une bonne idée ! Premièrement, car cela peut révéler un goût très désagréable, caché par l’enrobage de la gélule. Mais surtout, le comprimé peut perdre de son efficacité. Comme le souligne la revue Vidal, « Les acides présents dans la nourriture – comme les compotes de fruits – ou dans l’estomac peuvent nuire à l’efficacité du médicament ». Dans le doute, demandez conseil à votre pharmacien, pédiatre ou médecin traitant.

Apprendre à avaler la pilule

Parfois, même à l’âge adulte, avaler un comprimé ou une gélule d’une traite peut s’avérer compliqué. Pour les petits comme les grands, un petit retour aux bases s’impose donc. Tout d’abord, vous pouvez l’entraîner en essayant de lui faire avaler un petit bonbon, comme un TicTac. Ce comprimé doit être pris assis ou debout, avec un grand verre d’eau. Au moment d’avaler, faites lui essayer différentes positions de tête, pour voir celle qui lui facilite le plus la tâche : tête penchée vers l’avant, l’arrière, ou encore tournée sur le côté. Il est à noter que contrairement aux idées reçues, la position la plus adéquate pour avaler un comprimé est la tête penchée en avant, car cela favorise la fermeture de la trachée et l’ouverture de l’œsophage.

Comment faire pour neutraliser le goût ?

Si c’est le goût qui cloche et rebute votre enfant, vous pouvez essayer de le masquer en faisant suçoter à votre enfant un petit glaçon. En anesthésiant les papilles, le froid va masquer l’amertume du comprimé. A l’inverse, faire compenser un médicament par un bonbon n’est pas forcément une bonne idée, parce que votre enfant risque d’associer les deux éléments et estimer qu’à chaque fois qu’il est malade, il aura des sucreries.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More