TRIOMPHE, parce que l'information, C'est Le Pouvoir

Exprime le meilleur de toi avec Moov Africa

TRIOMPHE NETTOYEURS
TRIOMPHE NETTOYEURS

Bénin : pas de protection juridique spécifique pour les personnes LGBT+ selon le gouvernement

0

Le gouvernement du Bénin a formellement démenti les rumeurs concernant une prétendue instauration de l’homosexualité dans le système éducatif du pays. Cette clarification a été faite lors d’une session à l’Assemblée nationale le jeudi 30 novembre 2023.

Le gouvernement a affirmé qu’il n’y avait aucune introduction de l’homosexualité dans les programmes d’apprentissage au Bénin. En réponse à une question parlementaire, le ministre Salimane Karimou des Enseignements maternel et primaire a déclaré : « L’expérience en cours au Bénin concernant l’éducation à la santé sexuelle n’a rien à voir avec l’enseignement sur l’homosexualité ».

Le ministre a précisé que ce sont des concepts liés à l’éducation à la santé sexuelle qui ont été incorporés dans les programmes d’études. Il a expliqué que cette initiative vise à promouvoir un comportement responsable chez les élèves, en leur fournissant des informations objectives et des connaissances scientifiques dans le but de les éclairer.

Le concept lié à l’éducation

L’éducation à la santé sexuelle a été intégrée dans les programmes de la maternelle, de l’école primaire, ainsi que de l’enseignement secondaire, technique et professionnel. Cette décision a été prise dans un contexte marqué par la recrudescence des grossesses précoces, des mariages forcés, des violences sexuelles, des infections sexuellement transmissibles (IST) et du VIH/SIDA dans les établissements scolaires.

Le ministre Karimou a souligné que l’éducation à la santé sexuelle est essentielle afin de garantir que les élèves reçoivent des informations précises, complètes et non stigmatisantes concernant leur corps, leurs relations et leurs droits.

Le gouvernement a également tenu à marquer son opposition à l’homosexualité, en soulignant que cette pratique est en contradiction avec les valeurs culturelles béninoises. La controverse autour de l’introduction ou non de l’enseignement de l’homosexualité dans le système éducatif du Bénin est née du contenu d’un guide d’enseignement des Sciences de la Vie et de la Terre (SVT).

« L’expérience en cours au Bénin s’agissant de l’éducation à la santé sexuelle n’a rien à voir avec l’enseignement sur l’homosexualité »,

« C’est l’apprentissage d’un comportement responsable dont la démarche éducative vise à apporter aux élèves des informations objectives et des connaissances scientifiques pour les sortir de l’ignorance ».

Inconformité avec la référence sociale

Lors de son discours devant les députés, le ministre Karimou a expliqué que ce guide recommande, contrairement aux rumeurs, l’adoption de relations interpersonnelles hétérosexuelles saines. Il a précisé que l’homosexualité y est désignée comme « non conforme à la référence sociale ».

Il est important de noter que le Bénin ne criminalise pas les relations amoureuses entre individus du même sexe. Cependant, le pays ne dispose pas non plus d’une protection juridique spécifique pour les personnes LGBT+.

« Cependant, notre pays n’offre pas non plus de protection juridique spécifique auxdits individus », a clarifié le ministre Salimane Karimou des Enseignements maternel et primaire.

Les assurances du gouvernement

Le ministre des Enseignements maternel et primaire a assuré les membres de l’Assemblée nationale que le gouvernement n’a aucun projet d’introduire l’enseignement de l’homosexualité dans les programmes scolaires. Il a tenu à prendre l’engagement qu’aucune valeur contraire ne serait promue dans l’éducation des jeunes.

Les réponses fournies par le ministre ont satisfait les élus. Dans leurs réactions, plusieurs d’entre eux ont salué l’initiative et ont souligné qu’elle permet au gouvernement de dissiper tout malentendu sur cette question. Certains députés ont même appelé à ce que cette pratique ne soit pas constitutionnalisée au Bénin, tandis que d’autres ont exprimé leur opinion en faveur de la criminalisation de l’homosexualité.

Dans tous les cas, le gouvernement béninois a clairement affirmé qu’il n’y a aucune intention d’instaurer l’enseignement de l’homosexualité dans le système éducatif et qu’il préserve les valeurs culturelles du pays.

TRIOMPHE NETTOYEURS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

triomphemag.com mgid.com, 719515, DIRECT, d4c29acad76ce94f google.com, pub-2441454515104767, REVENDEUR, f08c47fec0942fa0