La Passion Pour l'Information

Bénin : Bientôt une enquête sur la Pédocriminalité dans l’Eglise Catholique ?

0

Au regard des statistiques inquiétantes que présentent les cas d’abus sexuel à travers le monde, le professeur Guy Ossioto Midiohouan a réclamé auprès de l’épiscopat béninois, une enquête sur l’église catholique béninoise.

Les agressions de viol, d’abus sexuel deviennent de plus en plus récurrent dans diverses parties du monde. Ce crime dicte également sa loi dans le rang de certains religieux et prêtres de l’Église catholique notamment en France. En effet, au total 330 000 dans le rang des religieux et prêtres de l’Eglise Catholique de France ont commis des actes d’agressions sexuels entre 1950 et 2020.

Face à ces chiffres alarmants, le professeur Guy Ossioto Midiohouan a déclaré que « le célibat des prêtres est une véritable catastrophe pour l’humanité». Selon ses dires, il est impossible de se contenter des allégations émanant du cercle des dignitaires de l’église catholique. « Les réactions indignées à tous les étages du clergé ne doivent pas être surtout prises comme signe de résipiscence; elles sont l’expression d’une hypocrisie systémique, fondement des crimes ignominieux révélés aujourd’hui au grand jour » a-t-il déploré.

Avec l’ampleur que prend les cas d’abus sexuels dans le cercle des religieux catholiques à l’extérieur, l’universitaire à la retraite souhaite que l’épiscopat béninois diligente une enquête au niveau de la communauté chrétienne de son pays. « Je réclame la même enquête sur la pédocriminalité dans l’Eglise chez nous au Benin, pour enfin crever cet abcès purulent. L’épiscopat béninois a le devoir impérieux de commanditer cette enquête, pour donner la preuve de sa crédibilité s’il pense qu’il lui en reste encore un petit bout » a laissé insisté le professeur Guy Ossioto Midiohouan.

L’universitaire affirme qu’il est temps que l’église catholique puisse se conformer et évoluer suivant les règles qui régissent la société. Pour lui, c’est une exigence légitime qui prône la liberté et la dignité humaine. « Il est temps de faire évoluer l’Eglise et de la convaincre à s’adapter à notre temps. C’est la nouvelle exigence des hommes et des femmes libres et dignes » a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More