La Passion Pour l'Information

Bénin – arrivée de Lionel Zinsou à bord de l’avion présidentiel : preuve que Patrice Talon peut mieux faire

0

Le week-end écoulé marque le début d’exposition au Palais de la Marina des 26 trésors royaux restitués par la France. Mais ce qui a surtout retenu l’attention, c’est la présence de Lionel Zinsou et de l’ancien chef d’Etat Nicéphore Soglo au Palais de la Marina.

Lionel Zinsou hôte de Patrice Talon pour ouvrir la cérémonie inaugurale de l’exposition des œuvres d’art restituées par la France. L’ancien challenger du chantre de la Rupture en 2016 n’a pas fait que venir contempler les trésors royaux. Il était à bord de l’avion qui a amené le chef de l’Etat de Paris, après un mini-sommet avec le président Emmanuel Macron.

Les supputations allaient bon train quand l’ancien chef d’Etat Nicéphore Soglo a aussi été aperçu à la Marina lors de la cérémonie inaugurale de l’exposition des œuvres d’art. Quand on connait les rapports entre Lionel Zinsou et Patrice Talon, puis Nicéphore Soglo et Patrice Talon, on est tenté de voir à travers ses retrouvailles le signe d’un probable dégel de la crise sociopolitique. Mais attention !

Certes, ancien challenger de Patrice Talon, Lionel Zinsou a été condamné, comme d’autres opposants au régime, à 4 ans d’inéligibilité pour dépassement des frais de campagne. Mais depuis cette affaire on ne sentait plus l’ancien Premier ministre de Boni  Yayi dans la peau de l’opposant irréductible au régime de Cotonou. Mieux, il est déjà arrivé que le candidat malheureux à la présidentielle de 2016 défende sur des chaînes européennes les options économiques du régime de la Rupture.

Ceci ajouté au rôle joué par la Fondation Zinsou dans la restitution des trésors royaux, on sentait déjà un rapprochement entre Lionel Zinsou et le régime de la Rupture. Ça ne pouvait donc plus vraiment étonner qu’à l’occasion de l’exposition des œuvres au peuple béninois, l’un des artisans de cette restitution soit l’invité spécial du chef de l’Etat.

Ce qui pourrait gêner ici, c’est que Lionel Zinsou est toujours sous le coup d’une condamnation. Que la justice ferme les yeux et fasse comme si de rien n’était peut choquer. Mais ce n’est pas la première  fois. Le cas Bertin Koovi est encore là pour rappeler que la chose est possible.

Après Lionel Zinsou, et si Patrice Talon embarquait Ajavon et Cie dans son avion?

A l’arrivée des trésors royaux, en novembre 2021, l’ancien chef d’Etat aurait été invité au Palais de la Marina.  Mais Nicéphore Soglo n’a pu effectuer le déplacement en son temps. Il se peut alors qu’il ait décidé de se rattraper en marquant de sa présence l’ouverture de l’exposition au public des œuvres d’art. Aussi, sa sortie intervient-elle après la lettre qu’il a envoyée au chef de l’Etat pour lui présenter ses vœux. D’aucuns avaient estimé que c’est un pas vers le dégel et qu’une rencontre entre Patrice Talon et lui était imminente.

Alors quand on analyse bien la présence de ces deux personnalités au Palais de la Marina, on ne peut que se rendre à l’évidence que le terrain était déjà préparé pour cela. Il y a un précédent, même si le geste est louable.

Ce qui aurait fait sensation, c’est que Patrice Talon embarque dans son avion de retour un certain Sébastien Ajavon, Léhady Soglo, Komi Koutché, Valentin Djènontin ou l’un quelconque de ces hommes politiques exilés et condamnés par la justice pour venir célébrer avec lui et le peuple béninois le retour des trésors royaux. Ce qui est valable pour l’un, ne devrait-il pas l’être pour l’autre ? Cela aurait été un pas véritable vers le dégel tant souhaité. Mais ce n’est pas encore tard. Patrice Talon peut encore mieux faire.

Matin libre

crossorigin="anonymous">

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More