La Passion Pour l'Information

Bénin – Affaire Sonimex: Bientôt la chute du plus grand narcotrafiquant de l’histoire

0

Déposé en prison dans une affaire de trafic de drogue le 25 juin 2021, le responsable de Sonimex, Séraphin Yéto risque une lourde peine. Mais ce n’est pas tout. Cette affaire de trafic de drogue couplée avec la corruption tant décriée sous le régime Talon pourrait révéler le plus grand narcotrafiquant que le Bénin ait connu.

Séraphin Yéto, patron de la société Sonimex et 8 autres personnes séjournent en prison depuis le vendredi 25 juin 2021 pour trafic de drogue et corruption après leur présentation à la  la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet).

A lire aussi : Bénin: plus de 145 kg de cocaïne retrouvés dans un conteneur de sucre de Séraphin Yéto

Alors qu’ils attendent leur procès, sauf retournement de situation, il faut dire que Séraphin Yéto risque au moins 20 ans de prison ferme, la dissolution de ses entreprises et bien d’autres peines supplémentaires. Mais il n’est pas seul. Cette affaire de corruption et de main levée prouve qu’il y a une main invisible derrière et que Séraphin Yéto pourrait n’être qu’une farce.

La raison: au Bénin, une telle quantité de drogue n’avait jamais été saisie. Même pour le cas de Sébastien Ajavon, la justice s’en est automatiquement saisie sans aucune forme de corruption. C’est pourquoi, le Bénin pourrait connaître la chute du plus grand narcotrafiquant de son histoire.

A lire aussi : Bénin – Trafic de drogue: le 1er responsable de l’Ocertid, Constant Badé déposé en prison

Mais pour y arriver, la justice béninoise a le devoir de faire son travail afin que les vrais responsables et auteurs de ce trafic de drogue soient détectés et sanctionner selon la rigueur de la loi.

Plus de 145 kg de cocaïne

Selon les informations, 150 plaquettes de cocaïne (un peu plus de 145 kg), ont été découvertes dans l’un des 20 conteneurs de sucre achetés par Séraphin Yéto. Les conteneurs en provenance du Brésil avec un détour par l’Espagne, appartiendraient à un expatrié français qui les a revendu au patron de la Sonimex.

A lire aussi : Bénin: le milliardaire et PDG de Sonimex, Séraphin Yéto déposé en prison

Après la découverte, l’Ocertid et l’Unité mixte de contrôle des conteneurs ont pris en charge le dossier. Par la suite, les conteneurs ont été bloqués et le passeport de l’expatrié français saisi. Mais bizarrement, le passeport a été restitué au revendeur des conteneurs après main levée, pour favoriser leur sortie.

Dans cette affaire, le premier responsable de l’Ocertid, Constant Badé n’a pas été épargné. Après quelques jours d’arrêt de rigueur, il a été également placé sous mandat de dépôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More